Notre Paroisse‎ > ‎

Pasteurs


Père Jean Al Alam

Religieux antonin maronite
Responsable de la mission Saint-Frère-André
Vicaire de la paroisse St-Louis-de-France 
Mobile : 647-377-9568

Ma vie, ma mission    

« J'ai demandé une chose au Seigneur, LA seule que je cherche, habiter la maison du Seigneur tous les jours de ma vie, pour contempler la douceur du Seigneur, et m'attacher à son temple »

Cette strophe du psaume 27(26) a été pour moi, l'appel de Dieu qui m'invitait à devenir moine dans l'Ordre Antonin Maronite. J'ai répondu à son appel à l’âge de 18 ans. Cependant, Dieu m’y avait préparé depuis mon enfance en grandissant dans une famille croyante et pratiquante et en mettant sur ma route plusieurs personnes qui m’ont guidé dans ce cheminement de foi. Depuis ce temps, la prière et la célébration eucharistique étaient pour moi une source de joie et de paix où je rencontrais mon Dieu, mon ami Jésus.

Le psalmiste avait demandé une chose au Seigneur moi j’en demandais trois. En entrant au noviciat en l’an 2000, je voulais habiter la maison du Seigneur tous les jours de ma vie. Devenir moine en consacrant ma vie à Dieu, c’était la première chose que je demandais au Seigneur. Je voulais suivre Jésus dans un projet de fraternité et une vie de prières. J'ai alors prononcé, en 2002, mes vœux temporaires : l’obéissance, la chasteté et la pauvreté. Cette même année, l'ordre m'a envoyé pour faire mes études théologiques en France. Je suis resté à Lyon quatre ans pour ensuite revenir au Liban où je fus assigné à une paroisse pour exercer la pastorale. L’année suivante, j’ai travaillé au Centre d'Étude et de Recherche Orientale. Ce centre édite et publie plusieurs revues et organise des colloques sur le patrimoine syriaque en Orient et des rencontres nationales et régionales pour la jeunesse libanaise et moyen-orientale.

Depuis mon enfance je me voyais à l’autel comme prêtre ; c’était là mon plus grand désir. Au monastère, je méditais le texte de Jean où Jésus demande par trois fois à Pierre s'il l'aimait. À la réponse positive de Pierre, Jésus lui confie son peuple: « Paie mes agneaux paie mes brebis.» J'ai désiré moi aussi que Dieu me confie son peuple. C’était la deuxième chose que je demandais au Seigneur. Même si je me sentais indigne, Dieu me l'a accordée. J'ai reçu la grâce du sacerdoce et j’ai été ordonné prêtre le 28 juin  2008. Deux mois plus tard, le supérieur général me proposait une mission au Canada, à laquelle je ne m’attendais pas : «être au service des francophones de Toronto, de la Région de York et poursuivre mes études». Avant de répondre, j’ai prié le Seigneur pendant deux jours. La troisième chose que je demandais au Seigneur c’était de m’accompagner dans cette aventure missionnaire pour pouvoir être au service de son peuple en étant témoin de sa Parole.

En arrivant au Canada, je me suis senti très bien accueilli et des paroissiens de Saint-Louis-de-France et des paroissiens de la communauté de la Région de York. Je ne savais pas que Dieu aurait répondu aussi vite à ma demande en me faisant accueillir si chaleureusement par ces deux communautés. J’ai été accueilli avec enthousiasme à mon arrivée et je le suis toujours dans les deux communautés. Mes premières expériences en tant que prêtre c’est avec vous que je les ai vécues.

Tout en servant mes ouailles j’ai fait un baccalauréat en psychologie à l’université de York à Toronto. Par la suite, j’ai poursuivi mes études pendant deux ans en vue d’une  maîtrise en counseling et spiritualité à l’université Saint Paul à Ottawa. Je voulais être bien outillé pour mieux servir ma communauté paroissiale et les francophones de la région de Toronto comme prêtre et psychothérapeute. Je voulais être en mesure d’aider les gens à soulager leurs souffrances et à surmonter leurs difficultés en leur offrant une écoute de qualité. Actuellement, à la demande du supérieur général, je fais une maîtrise en éducation. 

Voilà donc depuis 2008 que je suis avec vous, membres de la Mission Saint-Frère-André, comme votre serviteur. Que des liens ont été tissés! Que de choses se sont passées depuis mon arrivée! Que d’évènements ont eu lieu! Je ne peux pas les nommer tous. Cependant, la canonisation de Saint Frère André était marquante et pour moi et pour la communauté. Nous l’avons choisi comme patron de notre communauté et nous sommes devenus la Mission Saint-Frère-André. Durant cette année de grâce, j’ai découvert en lui avec la communauté, un Ami, un Frère et un Saint. 

           Avec les années qui passent, je m’aperçois que je m’attache à chacun des membres de la mission. En fait, depuis mon arrivée, l’accueil chaleureux, la bienveillance et l’amour incomparable dont j’ai été l’objet m’ont procuré beaucoup de joie et de satisfaction. Je ressens un serrement de cœur à la seule pensée qu’un jour je devrai quitter le Canada pour une autre mission dans le monde. Je compte sur vos prières pour que je reste fidèle et à l'appel reçu dans ma jeunesse et à Celui à qui j'ai promis d'habiter avec Lui, tous les jours de ma vie. Rien ne m’empêche  de vous demander de prier afin que mes supérieurs me laissent avec vous le plus longtemps possible pour continuer à vivre cette belle vie qui est mienne. Voilà la quatrième chose que je demande aujourd’hui au Seigneur.

 J'appartiens à l'Ordre des moines Antonin Maronite qui a été fondé il y a plus de 300 ans. 

Père Jean Al Alam, OAM

Père Ziad Maatouk
Religieux antonin maronite
Administrateur de la paroisse St-Louis-de-France
Mobile : 647-891-1982


Bonjour, 

Je me rappelle jusqu’à aujourd’hui le premier jour quand on m’a annoncé à l’archidiocèse ma nomination dans la paroisse Saint-Louis-de-France.  Je n’oublierai jamais que j’ai passé la nuit à me demander si je serai capable d’être le bon pasteur, si c’est la bonne place, si c’est le bon moment, bref si c’est la volonté du Seigneur. Après mes premières semaines à la paroisse, j’ai rencontré une communauté accueillante et chaleureuse, des paroissiens et des paroissiennes qui cheminent ensemble dans une aventure de foi et de prière. Très vite, j’ai senti que j’appartiens désormais à une nouvelle famille. 

Je suis né au Liban le 8 décembre 1982. J’ai appris de mes parents, mon frère et mes sœurs comment aimer Dieu dans le prochain. À l’âge de dix-huit ans j’ai choisi de consacrer toute ma vie pour devenir « l’ambassadeur du Christ » (2Co 5,19). En 2002, après deux ans de noviciat, j’ai prononcé mes vœux monastiques: l'obéissance, la chasteté et la pauvreté dans l’Ordre Antonin Maronite

Quelques jours après, j’ai quitté le Liban pour commencer mes études théologiques à Lyon en France. Les quatre années de théologie à Lyon, m’ont permis de connaître davantage Celui pour qui j’ai consacré toute ma vie. En 2007, Je suis retourné au Liban pour une année pastorale afin de me préparer à la prêtrise. 

Le 28 juin 2008, j’ai été ordonné prêtre.

Après un an de pastorale au Liban, l’Ordre m’a envoyé au Canada pour continuer mes études en administration éducationnelle. 

Entre septembre 2009 et août 2011, j’aidais père Antoine Badr à la paroisse de la Saint Famille à Mississauga. En août 2011 j’ai commencé ma nouvelle mission à la paroisse Saint-Louis-de-France.

Chers paroissiens et paroissiennes j’essayerai d’être toujours l’ambassadeur du Christ parmi vous et pour vous, et je ferai tout mon possible pour vous transmettre mon expérience de foi. Une expérience d’amour, d’espérance et de joie.

Père Ziad Maatouk, OAM